mercredi 9 octobre 2019

Some Oxygen Needed

This album is a a year and a half taking cooperative work by the French music producer Patrick Pique (Pat Pik) and Claus Jahn from Germany. This album celebrates the French-German friendship, but both music producers tried to fill the musical tracks with love and peace, which shall be the major idea for this album. There are very different feelings in these tracks. Some are soft and peaceful, others have lot of power.
Patrick puts the focus on brillant sequencer tunes, great atmospheres and rythms. Claus added melodies, some intros and once again atmospheres to round up the tracks.
The result is a two-brain work that makes both, Patrick and Claus very proud. We are looking forward further collaborations in music.

credits
released October 1, 2019

All tracks composed, arranged, performed and recorded by Claus Jahn & Pat Pik
A special thank to Franck Tischer who mastered the album.




lundi 2 septembre 2019

Les people et l'Amazonie



Comment l'UE, Greenpeace et les célébrités aggravent les incendies et la déforestation en déshumanisant l'Amazonie : à lire ici par Michael Shellenberger

La forêt française, état des lieux



"[La #forêt française] se porte plutôt bien avec 138 essences d’#arbres, une superficie qui a doublé depuis 1850 ,70 millions d’arbres plantés par an, 440000 emplois… "
A lire ici

Accepter les grands animaux ? Oui, mais partout.

Les ours, les loups, les lynx sont-ils bienvenus chez nous ? Pourquoi dès lors imposer des règles aux Africains que nous refusons à nous-mêmes ?
Pour vendre son ivoire, l’Afrique australe prête à tourner le dos au monde

Le trafic d’ivoire provoque chaque année la mort de 40 000 éléphants. Mais les pays africains font valoir leurs besoins économiques pour rouvrir son commerce.

Article à lire ici.

samedi 17 août 2019

Corrida, juste une question

Faut-il brûler Hemingway ? Et tous les autres, Ava Gardner, Picasso, ... cités dans cet article à lire ici.


jeudi 15 août 2019

Thich Nhat Hanh

Ce n'est pas la première fois que j'évoque ici Thich Nhat Hanh. J'ai découvert cette présentation du maître bouddhiste vietnamien par Fabrice Midal. Elle est courte mais elle dit l'essentiel.

dimanche 11 août 2019

L'eau et la viande



Les chiffres avancés par certains écologistes au sujet de la consommation d'eau pour produire de la viande m'ont toujours paru étonnants sinon excessifs. D'autant que pour les mêmes il s'agit de dénoncer la consommation de viande au profit des idéologies végétariennes - au mieux - véganes et antispécistes - au pire.
Or il existe un autre mode de calcul, plus récent et apparemment plus pertinent : 

Il semblerait que l’approche « Water footprint » ne soit pas la méthode d’évaluation idéale pour évaluer l’impact de l’élevage sur les ressources en eau (Kouina et al., 2013).
Les méthodes d’évaluation plus récentes de type ACV (analyse du cycle de vie) ne prennent généralement pas en compte l’eau verte dans leur calcul car elles considèrent que l’eau du sol (comme l’oxygène ou la lumière du soleil) est une propriété inhérente de la surface occupée.



A lire ici



samedi 10 août 2019

Libérons-nous ! : Des chaînes du travail et de la consommation

Un ouvrage à lire, qui est dans la lignée des travaux d'André Gorz : 

La présentation de l'éditeur : 
La première grande lutte sociale du XXIe siècle sera pour l'instauration d'un revenu universel, perçu à vie par chacun dès sa majorité et suffisant pour mener une vie décente. Car ce revenu est le moyen le plus concret, le plus puissant, dont nous disposons pour nous délivrer de la servitude capitaliste, qui nous étrangle par la double chaîne du travail et de la consommation : "toute ta vie dépendra de l'argent que tu gagneras dans nos entreprises, et tout ton bonheur dépendra des produits que tu achèteras dans nos magasins". Or, la nécessité de travailler n'est plus aujourd'hui qu'une contrainte artificielle, parce que nos technologies, nos machines, sont si puissantes qu'elles réduisent toujours plus la part du travail humain. La revendication du revenu universel n'est donc plus une utopie, c'est l'adaptation de nos vies aux possibilités réelles du temps présent. Mais qu'allons-nous faire de ce temps libéré, si nous l'obtenons ? Si c'est pour consommer encore plus, nous resterons tenus par la seconde chaîne du capitalisme. Par conséquent, le combat pour le revenu universel doit être en même temps une grande réflexion sur son usage. John Maynard Keynes nous invitait dès les années 1930 à réfléchir à cette mutation proche de l'histoire humaine où " le vieil Adam " n'aura plus à gagner son pain à la sueur de son front et devra supporter le vertige formidable et redoutable d'une liberté entièrement nouvelle. Saurons-nous la consacrer, comme il l'espérait, "à nos vrais problèmes, ceux de la vie et des relations entre les hommes, ceux des créations de l'esprit, ceux de la religion" et aux moyens de "mener une vie judicieuse, agréable et bonne" ? Bref, le défi du revenu universel est double : nous délivrer de l'esclavage capitaliste, et nous donner le loisir de faire des questions essentielles de notre condition non plus un supplément d'âme pour soirées et weekends mais la quête quotidienne d'une vie douée de sens.




Pourquoi garder sa vieille voiture pollue moins qu’acheter une neuve? | Lucien Willemin | TEDxGeneva

Présentation de la conférence par TED Talks :
Focalisés sur le changement climatique, nos gouvernements nous invitent à changer régulièrement de voitures et d’appareils afin d’économiser de l’énergie et ainsi réduire les émissions de CO2. Or cette politique est réductrice et dangereuse pour nos vies.

Car c’est oublier que la fabrication d’une voiture génère une pollution chimique qui, contrairement au CO2, ne peut pas être compensées à l’utilisation. En effet, les dégâts causés par les substances toxiques envoyées à la fabrication dans l’eau, l’air et les sols sont irréversibles. Donc on a beau parcourir des millions de kilomètres avec la même voiture, on n’arrivera jamais à revenir en arrière.

Ainsi plus nous fabriquons de voitures plus nous empoisonnons le vivant ! Dès lors, garder sa vieille voiture est plus écologique que de la changer pour une neuve.

Lucien Willlemin nous livre une réflexion hors norme qui perturbera bien des idées reçues.





jeudi 8 août 2019

GIEC : le changement climatique et l'utilisation des terres


Plutôt que de lire des interprétations médiatiques la plupart du temps erronnées au sujet du dernier rapport du GIEC, autant lire la présentation effectuée sur son compte Twitter, par la co-présidente du groupe de travail no 1 du GIEC, Valérie Masson-Delmotte. (cliquer sur le tweet)

La totalité du rapport du GIEC est accessible sur le site du GIEC mais en anglais : à lire ici.

dimanche 28 juillet 2019

Contre les idées fausses : l'humanisme et la géographie




Le dernier ouvrage de Sylvie Brunel fait évidemment débat dans certains milieux écologistes qui ont versé dans les prophéties apocalyptiques.

Pas étonnant que la secte des adorateurs de l'effondrement la détestent... C'est que la géographie est une discipline humaniste.

Pour la géographe Sylvie Brunel, "le concept d’empreinte écologique est une fumisterie qui reprend le même biais méthodologique que le pasteur Malthus en 1798, quand il prétendait qu’au banquet de la terre, les pauvres ne pouvaient avoir leur place.[...] Son calcul traduit surtout une haine de l’humanité et du progrès. L’accroissement du nombre des hommes et l’élévation de leur niveau de vie dégradent mécaniquement l’empreinte écologique ! Or c’est justement quand un pays se développe qu’il trouve les solutions et les moyens pour améliorer son cadre de vie. "

De fait, je fais plus confiance aux géographes et aux sciences humaines qu'aux "effondrementalistes" pour penser l'avenir de l'Humanité sur notre planète.
A lire ici, l'interview dans lequel la géographe présente l'ouvrage.

Par ailleurs, Sylvie Brunel a publié récemment une tribune très intéressante dans le journal Le Monde dans laquelle elle explique qu' “au lieu de nous demander sans cesse quelle planète nous allons laisser à nos enfants, alors que nous ne savons même pas quels seront les besoins et le mode de vie des générations futures, il faut léguer des enfants intelligents et bien formés à la planète.
A lire ici

Some Oxygen Needed

This album is a a year and a half taking cooperative work by the French music producer Patrick Pique (Pat Pik) and Claus Jahn from Germany....