dimanche 20 octobre 2013

"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

Billet également publié sur le blog des Chrétiens de gauche.


Ce billet est d'abord celui d'un chrétien. C'est tout. 
 
J'ai ces mots de Jésus qui résonnent inlassablement dans mon âme et dans mon cœur : 
"j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli * "...


060172 serrure et chaine

Il y a quelques jours des centaines de personnes sont mortes au large de Lampedusa pour avoir voulu nous rejoindre. Elles ne nous ont pas rejoint car  à notre place c'est la mort qu'elles ont rencontrée.
Bien entendu "on" a pu critiquer l'Europe, inactive (vraiment?), la France (vraiment ?).  

"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...


La Méditerranée, lieu de villégiature de rêve pour des millions de personnes chaque année, berceau de notre culture, est aussi un cimetière pour des milliers d'autres...

En tous cas il était clair que cela ne pouvait se reproduire... 

Or cela s'est reproduit  à peine quelques jours plus tard au large de Malte.

"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

On pourra toujours m'opposer les arguments du monde réel, j'entends d'abord ces mots de Jésus :

"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

Dans l'opinion publique un consensus semble apparaitre pour "faire quelque chose " mais quoi ?

Retour en France le dimanche 13 octobre : le FN remporte les élections aux cantonales dans une petite ville du sud. Émoi dans les médias et dans le microcosme politique.

Je pense à nouveau à Jésus :  
"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

Quelques jours plus tard en France, toujours. Une collégienne est renvoyée  au Kosovo avec sa famille, conformément à la Loi. Émoi à gauche, du moins une certaine gauche,  à l'inverse, soutien, sinon joie chez d'autres.

J'entends toujours cette  phrase :  
"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

On me dira : oui mais c'est le monde avec ses réalités, on ne peut accueillir toute la misère du monde, etc,... et c'est la loi,...
Tout cela est exact.

Mais pour un chrétien c'est cette phrase qui revient : 
"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

J'ai cru comprendre que le Royaume de Dieu se construit ici-bas, dès maintenant, dans le monde réel (dans notre langage chrétien, on dit au cours de notre "vie terrestre").

Pour un chrétien, l'émotion et l'indignation tant décriées par certains journalistes ou intellectuels, par certains politiques, s'appellent la charité ou l'amour du frère tout simplement.

Pour les chrétiens, être capable de ressentir ce que vit un de nos frères, se mettre à sa place, tenter de comprendre ce qu'il vit et ce qu'il est, cela s'appelle l'intelligence du cœur.

Alors oui, j'entends encore cette phrase de Jésus qui résonne : 
"J'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli"...

Or le défi lancé à tous les chrétiens, ici-bas, maintenant, chez nous, c'est celui-ci, c'est que Jésus puisse nous dire :
"j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli. ** "








2 commentaires:

pepscafe a dit…

Bonjour.

Merci pour ce rappel de cette belle parole du Christ, qui nous interpelle et reste toujours actuelle. Surtout en ces temps.

Bonne suite pour votre blogue.

"Pep's"

Patrick Pique a dit…

Merci pour votre visite et votre commentaire bienveillant.
Patrick

Some Oxygen Needed

This album is a a year and a half taking cooperative work by the French music producer Patrick Pique (Pat Pik) and Claus Jahn from Germany....